Signature d’un accord de coopération entre le CILSS et l’ONG The Hunger Project

vendredi 14 mars 2014


Le 10 Mars 2014, le CILSS a reçu la visite d’une délégation de l’ONG américaine The Hunger Projet conduite par son vice-président chargé des programmes Afrique M. Idrissa Dicko.

Cette visite de courtoisie au Secrétaire Exécutif du CILSS Dr Djimé Adoum a été également l’occasion de concrétiser un partenariat par la signature d’un protocole d’accord de coopération.

En effet, ces deux institutions ont en commun la recherche de solutions aux problématiques de sécheresse, de sécurité alimentaire, de gestion des ressources naturelles et d’adaptation aux changements climatiques pour de meilleures conditions de vie des populations vulnérables et défavorisées.

Le CILSS, organisation intergouvernementale regroupant 13 Etats membres s’emploient à travers ses 5 pôles de services à lutter contre la pauvreté et à assurer le bien-être des populations par des projets et programmes sur la sécurité alimentaire, la lutte contre la désertification, les enjeux de population et développement, la gestion des ressources naturelles, la maitrise de l’eau et l’accès au marché.

The Hunger Project international est une ONG internationale à but non lucratif dont le siège est basé à New York et qui est engagée dans l’élimination durable de la faim dans le monde par des actions dans 8pays de l’Asie du Sud, de l’Amérique latine et d’Afrique dont le Burkina Faso. L’approche genre et l’autonomisation des populations bénéficiaires sont les principaux axes d’action de cette organisation.

Le présent protocole d’accord de coopération manifeste la volonté commune de ces deux institutions d’établir et de renforcer un partenariat étroit pour la mise en œuvre de programmes et projets dans leurs domaines d’intérêt commun. Ce sont les thématiques de : sécurité alimentaire et nutritionnelle, protection de l’environnement et lutte contre la désertification, gestion intégrée des ressources naturelles, adaptation aux changements climatiques, intensification et agriculture durable, développement institutionnel des organisations paysannes…, qui sont concernées par cet accord.

Cette signature rejoint la longue liste des accords et conventions noués par le CILSS avec différents partenaires afin de créer une synergie d’actions pour un impact conséquent pour les populations et leur environnement.